yathābhimata dhyānād vā (39)

Comme cela a déjà été dit, il faut contrôler par la méditation (39)

Pour contrôler citta, il faut se comporter avec précaution pour ne pas la perturber. Mais un comportement strict et austère ne suffit pas pour obtenir ce contrôle, il faut d’abord méditer.

paramāṇu parama mahattvānto’sya vaśīkāraḥ (40)

Cette énergie souveraine, cette voie noble et suprême, vous apportera une profonde maîtrise intérieure (40)

vaśīkāra est le contrôle de toutes les perturbations. Ce contrôle est possible grâce à l’énergie générée par īśvara praṇidhāna, c’est-à-dire par la méditation. Le contrôle de mental n’a pas sa source dans le mental, mais dans le yoga, depuis īśvara.

kṣīṇa vṛtter abhijātasyeva maṇer grahītṛ grahaṇa grāhyeṣu tatstha tadañjanatā samāpattiḥ (41)

La manifestation des actions disparaîtra progressivement par l’énergie qui réside à l’intérieur et deviendra aussi pure que le crystal. Cette existence intérieure a été, est et sera acceptée comme le seul remède pouvant mettre un terme à toute manifestation. (41)

Par la méditation, les manifestations et les actions intérieures s’amenuisent.

śabdārthajñānavikalpaiḥ saṅkīrṇā savitarkā samāpattiḥ (42)

Dans le non-jugement, le silence, il faut réduire et déraciner la cause des sons, la connaissance et le rêve éveillé (42)

La véritable intériorisation commence quand on coupe les liens avec l’extérieur. Tout nom, toute forme, toute connaissance, juste ou fausse, toute pensée et toute émotion, fait partie du monde extérieur.

smṛtipariśuddhau svarūpaśūnyevārthamātranirbhāsā nirvitarkā (43)

La mémoire étant purifiée à chaque instant, il y a la vacuité de notre propre forme, le sans-forme, un état au-delé même du silence (43)

Toute mémoire doit être abandonnée. Si quelque forme que ce soit subsiste dans le mental, nous ne pouvons pas être sans forme, pas atteindre nirbhāsa.

etayaiva savicārā nirvicārā ca sūkṣmaviṣayā vyākhyātā (44)

Notre propre forme, svarūpa, ne se situe ni dans le jugement ni au-delà du jugement, ni dans la matière subtile, ni dans l’analyse (44)

Sommaire – Précédent – Suivant

Un commentaire ?