viśokā vā jyotiṣmatī (36)

Au-delà de l’affliction ou dans la lumière intérieure (36)

Quand par la pratique on s’établit au-delà de l’affliction ou dans la lumière intérieure, c’est une étape de valeur, mais le but ultime n’est pas encore atteint.

vītarāgaviṣayaṁ vā cittam (37)

Au-delà des fluctuations matérielles ou par citta (37)

Quand on s’établit au-delà des fluctuations, on n’a plus d’actions. Il n’y a plus ni de gains ni de pertes. On devient alors citta. La paix intérieure qui en résulte n’est pas encore le but. 

svapna nidrā jñānālambanaṁ vā (38)

A l’aide du rêve et du sommeil ou par la connaissance (38)

La connaissance est crée par citta, au même titre que le rêve ou le sommeil. Par la connaissance, on obtient donc le même résultat que par le sommeil ou le rêve, c’est-à-dire spirituellement rien.

Sommaire – PrécédentSuivant

Un commentaire ?